201905.28

Noms de domaines expirés : il y a plus de risques que l’on peut le croire !

Laisser expirer un nom de domaine est monnaie courante : une opération de communication ponctuelle, un projet qui ne s’est pas lancé sous cette forme, ou simplement une rationalisation de portefeuille de noms de domaine sont parmi les motifs les plus courants poussant à l’abandon d’un nom de domaine.

Il est naturel pour les sociétés de maintenir un portefeuille de noms de domaine de taille raisonnable, l’abandon d’un nom de domaine peut avoir des conséquences qui ne sont pas forcément prévues.

La plus évidente : l’interruption des services

La conséquence la plus rapidement observable est l’indisponibilité du site web ou des services mail associés au nom de domaine expiré. Il s’agit de la conséquence à laquelle la plupart des bureaux d’enregistrement préparent leurs clients.

Il y a eu de très nombreux exemples de sites interrompus pour défaut de renouvellement du nom de domaine : Microsoft avait abandonné hotmail.co.uk (lien en anglais). TF1 avait rencontré le problème avec son nom de domaine wat.tv deux fois, en 2009 et 2014.

Puisque l’on s’aperçoit très rapidement de l’indisponibilité des services, il est souvent très facile de réactiver les noms de domaine expirés et de recouvrer ainsi l’usage du nom de domaine.

La plus coûteuse : le cybersquatting

Il s’agit de l’une des conséquences les plus connues de l’abandon de noms de domaine. Avec un marché centré autour du .com et nettement saturé, les domainers mettent en place des backorders (procédures de récupérations automatiques) pour s’approprier les noms de domaine que les titulaires ne renouvellent pas.

Selon que le nom de domaine est par la suite utilisé avec un site miroir ou de fausses adresses mails, le titulaire précédent souhaitera sans doute le récupérer pour faire cesser l’atteinte à sa marque, ce qui représente des coûts nettement plus importants que le renouvellement.

Attention toutefois, il n’est pas toujours possible d’intenter une action en récupération d’un nom de domaine.

La plus risquée : le vol de données

Le vol de données est rarement envisagé par les titulaires des noms de domaine, pourtant le risque est bien réel. La situation est la suivante : avec une adresse mail liée au nom de domaine, le titulaire ouvre un compte sur un service tiers par exemple un service de paiement en ligne, de mailing de masse ou de stockage de données de clientèle.

Lorsque le nom de domaine est abandonné, le nouveau titulaire pourra à son aise recréer l’adresse email, obtenir les mots de passe de ces services et, pour peu que ceux-ci aient été laissé tels quels, récupérer de très nombreuses données de l’entreprise ou de ses clients.

Le risque d’autant plus important qu’il peut s’agir de données personnelles ou confidentielles, auxquelles le nouveau titulaire aura accès et qu’il pourra utiliser à sa guise.

Avec plus de 17 ans d’expérience dans la gestion de portefeuille de noms de domaine corporate, IP Twins sécurise votre marque parmi les noms de domaine. N’hésitez pas à nous contacter pour tout complément d’information.

À propos d'IP Twins

IP Twins est un bureau d’enregistrement de noms de domaine accrédité par l’ICANN avec 15 ans d’expérience dans la stratégie et la gestion des noms de domaine.

Nous délivrons des certificats de sécurité parfaitement adaptés à vos besoins pour garantir la sécurité des visiteurs de votre site Internet.

IP Twins offre aussi des services de surveillance et de lutte contre la contrefaçon et le cybersquatting. Nous représentons les titulaires de marques dans les procédures UDRP. Notre logiciel de surveillance Detective identifie les contrefaçons en ligne. Nous collectons les preuves et pouvons procéder à la suppression des listes sur des centaines de plateformes de marché, de réseaux sociaux et sur le web en général.

Nous disposons également d’une équipe d’investigation présente en Chine.

N’hésitez pas à nous contacter.