201811.15

Liste des « spots » de contrefaçons : Maus Frères vise Facebook, iOffer et Mercadolibre

Chaque année, le Bureau du représentant du commerce des États-Unis (Office of the United States Trade Representative, USTR) dresse une liste des « spots » de contrefaçon les plus notoires, en ligne et physiques, qui se trouvent en dehors des frontières américaines (Special 301 Out-of-Cycle Review of Notorious Markets). Ainsi, le rapport 2017 mentionne notamment les places de marché DHGhate.com (Chine), Indiamart.com (Inde), Taobao.com (Chine), Vkontakte.com (Russie), ou encore le centre commercial « Pacific Mall » de Markham, dans l’Ontario, au Canada (iptwins.com, 1eroct. 2018). C’est dans le cadre d’un appel à contributions émanant de l’USTR que la société Maus Frères, propriétaire notamment de Lacoste, Aigle et Gant, a partagé son expérience dans une lettre adressée au USTR le 17 octobre 2018.
Il convient de rappeler que la liste Special 301 Out-of-Cycle Review of Notorious Markets ne concerne pas les places de marché américaines. On n’y trouvera donc aucune mention d’eBay (bien que les autorités américaines soient régulièrement saisies d’affaires liées à des contrefaçons mises en vente sur eBay : iptwins, 25 juin 2018 ; iptwins, 27 août 2018), de SunFrog.com (plateforme récemment condamnée à près de 20 millions de dollars pour contrefaçon : iptwins.com, 27 juin 2018), ni même d’Amazon.com.

Qu’à cela ne tienne, la société Maus Frères tente de faire tomber les barrières et signale deux sociétés américaines Facebook.com et iOffer.com.

S’agissant de Facebook, la société Maus Frères regrette un « grand nombre de pages semblables à Lacoste, utilisant marques, logos et images sans autorisation ». Elle ajoute : « d‘après une analyse visuelle des 100 premiers postes lors de la recherche de “sac Lacoste”, 84% des postes proposaient des sacs contrefaits à la vente ». Maus Frères est tourmentée par l’absence de mesures proactives, de la part de Facebook, pour empêcher la vente de marchandises de contrefaçon. Par ailleurs, des comptes suspendus auraient réapparu sous un nom similaire. Enfin, Maus Frères se soucie de la possibilité, pour les contrefacteurs, de la possibilité de poster des offres de vente dans des groupes privés sans être inquiétés.
Maus Frères cible également iOffer. Selon Maus Frères, la situation est préoccupante. Dans un large volume, 100% des marchandises dites Lacoste ont été considérées comme des contrefaçon. La société Maus Frères déplore que les vendeurs puissent s’inscrire facilement et qu’aucune procédure n’ait été mis en place pour empêcher les contrefacteurs de récidiver. Selon le groupe suisse, la grande majorité des vendeurs serait originaire de Chine.

Enfin, Maus Frères désigne la plateforme Mercadolibre, sous toutes ses extensions : .ar (Argentine), .bo (Bolivie), .br (Brésil), .cl (Colombie), .com.co (Colombie), .co.cr (Costa Rica), .do (République dominicaine), .ec (Équateur), .gt (Guatemala), .hn (Honduras), .mx (Mexique), .ni (Nicaragua), .com.pa (Panama), .com.py (Paraguay), .com.pe (Pérou), .com.sv (Salvador), .com.uy (Uruguay), and .com.ve (Vénézuela). Maus Frères signale, là encore, un très grand nombre de marchandises de contrefaçon : « sur la base d’une analyse visuelle des 100 premières annonces Lacoste : 92% étaient des produits de contrefaçon ; 36% affichent le logo Lacoste dans la vignette de la page de recherche ; 9% utilisent des images protégées par Lacoste ». À nouveau, Maus Frères rencontre des difficultés à empêcher la récidive.

D’une certaine manière, on peut dire que le rapport soumis par Maus Frères vient compléte le rapport de l’American Apparel & Footwear Association (AAFA), qui désigne trois plateformes Amazon (amazon.co.uk (Royaume-Uni), amazon.ca (Canada) et amazon.de (Allemagne)),  bukalapak.com, udaan.com, macyskorea.co.kr, et certaines plateformes Shopee (shopee.com.my, shopee.ph, shopee.co.th et shopee.co.id). (Voir iptwins.com, 19 Oct. 2018).

À propos d’IP Twins

IP Twins offre des services de surveillance et de lutte contre la contrefaçon. Notre logiciel de surveillance Detective identifie les contrefaçons en ligne. Nous collectons les preuves et pouvons procéder à la suppression des contrefaçons sur plus d’une centaine de plateformes de marché, de réseaux sociaux et sur le web en général. Nous disposons également d’une équipe d’investigation présente en Chine. N’hésitez pas à nous contacter ici.