201811.02

Interpol-Pangea XI : 859 arrestations

Interpol a, à nouveau, coordonné une operation Pangea visant à donner un coup de pied dans la fourmillière des réseaux de contrefaçons de produits pharmaceutiques et médicaux vendus en ligne. L’opération 2018, déjà la 11e, a été permise grâce à la collaboration d’institutions et entreprises profondément impliquées, de gré ou non, dans la lutte contre la contrefaçon dans le domaine de la santé : 
  • l’Organisation mondiale des douanes (OMD) ;
  • le Forum permanent pour le crime pharmaceutique international (PFIPC) ;
  • le Groupe de travail des responsables de la lutte contre la drogue (WGEO) ;
  • Europol ;
  • l’Institut de sécurité pharmaceutique (PSI) ;
  • Twitter ;
  • Facebook ; et
  • les sociétés de cartes de paiement.
Les autorités de police, douanières et de santé de 116 pays ont ciblé la vente en ligne illicite de médicaments et de produits médicaux. En quelques chiffres, l’opération a permis :
  • l’arrestation de 859 individus dans le monde ;
  • la saisie de produits pharmaceutiques potentiellement dangereux pour un montant de 14 millions de dollars ;
  • la fermeture de 3 671 sites et pages sur les réseaux sociaux et les places de marché ;
  • la saisie de 500 tonnes de produits pharmaceutiques illicites (anti-inflammatoires, analgésiques, pilules contre la dysfonction érectile, hypnotiques, sédatifs, stéroïdes anabolisants, pilules amincissantes, ou encore des médicaments pour traiter le VIH, la maladie de Parkinson et le diabète) ;
La saisie de 110 000 dispositifs médicaux (seringues, lentilles de contact, appareils auditifs, instruments chirurgicaux).
Les méthodes des contrefacteurs évoluent. Selon M. Stock, secrétaire general d’Interpol, les contrefacteurs sont amenés modifier leurs méthodes de livraison: « Les criminels expédient maintenant des colis contenant un nombre moins élevé de pilules et de comprimés pour éviter les contrôles plus stricts qui sont devenus une routine dans de nombreux pays à la suite des opérations de Pangea ». Les contrefacteurs sont également amenés à faire preuve d’imagination dans la dissimulation des produits :
  • des pilules contraceptives contrefaites cachées dans des emballages de DVD (Pologne) ;
  • des somnifères dissimulés dans un livre (Irlande) ;
  • plus de 4 millions de comprimés d’ibuprofène déclarés comme échantillons (Argentine) ;
  • 150 000 somnifères puissants dans des emballages étiquetés comme vêtements, literie et nourriture.

À propos d’IP Twins

IP Twins offre des services de surveillance et de lutte contre la contrefaçon. Notre logiciel de surveillance Detective identifie les contrefaçons en ligne. Nous collectons les preuves et pouvons procéder à la suppression des contrefaçons sur plus d’une centaine de plateformes de marché, de réseaux sociaux et sur le web en général. Nous disposons également d’une équipe d’investigation présente en Chine. N’hésitez pas à nous contacter ici.