201805.15

Cybersquatting : une tentative d’extorsion à 100 000 EUR !

La branche Forex de Clydesdale and Yorkshire Banking Group avait déposé sa demande d’enregistrement de marque auprès de l’office  britannique de la propriété industrielle pour sa marque CYBFX, avant de constater que le nom de domaine <cybfx.co.uk> avait déjà été enregistré par un cybersquatteur.
Suite à une enquête plus approfondie, la banque a découvert que le nom de domaine avait été enregistré par un Eric Cheng, basé à Pékin, en Chine, seulement un jour après le dépôt de la demande d’enregistrement de marque la CYBFX.
Après plusieurs tentatives pour récupérer le nom de domaine, Cheng a refusé de transférer le nom de domaine à la banque à moins que la modique somme de £95,000 (soit 130 000 USD ou 107 500 EUR) ne lui soient versée. Le nom de domaine était utilisé pour détourner le trafic vers d’autres institutions financières offrant des services similaires à celui de Clydesdale.
La banque, ne se soumettant pas à cette tentative d’extorsion, a été amenée à déposer une plainte auprès du service de règlement des différends de Nominet (DRS), le registre officiel des domaines <.uk>, et la décision a statué en leur faveur (Nominet DRS, D00019621, Clydesdale Bank Plc and Eric Cheng, cybfx.co.uk, 14 February 2018, transfer). L’enregistrement du nom de domaine a été considéré comme un enregistrement abusif, par lequel le nom de domaine :
  1. soit tirait injustement avantage des droits du plaignant au moment de l’enregistrement ;
  2. soit était utilisé d’une manière injustement profitable ou préjudiciable aux droits du plaignant.
En outre, il ressort de la décision qu’il n’y avait pas de justification évidente à ce que Cheng achète le nom de domaine, sauf pour le revendre aux propriétaires de marques. Les panélistes en ont déduit que le nom de domaine avait été commandé dans le but d’être transféré à Clydesdale.
Il est important de noter que l’achat d’un nom de domaine en soi n’est pas illégal. Cependant, dans ce cas, le nom de domaine a été enregistré dans le seul but d’empêcher la banque d’enregistrer le nom de domaine en question et de le revendre ensuite à la banque pour un montant exorbitant.
La défense de vos marques en ligne étant une priorité, la gestion et la surveillance des noms de domaine sont essentielles. Pour plus d’informations, contactez IP Twins ou demandez une consultation.