.MOI

La gestion des nouvelles extensions génériques devrait-elle être attribuée selon un système de premier arrivé, premier servi ?

18/11/2016

L’idée d’attribuer la gestion des nouveaux gTLDs selon un système de premier arrivé, premier servi a été discutée pendant la conférence ICANN 57 qui a eu lieu à Hyderabad du 3 au 9 novembre dernier.

Depuis l’an 2000, les nouvelles extensions sont attribuées d’abord pendant des périodes limitées commençant par le « Sunrise » (les gTLDs sont réservés aux titulaires de marques identiques) suivi d’une période de « Landrush » (les gTLDs ne sont pas réservés aux titulaires de marques mais peuvent être limités aux personnes/groupes spécifiques et/ou à un prix élevé) et finalement de la période de disponibilité générale.

Un des inconvénients majeur du système actuel est son imprévisibilité. Les demandeurs potentiels ne sont parfois pas informés des dates d’ouverture et de fermeture de la période « Sunrise ». Un titulaire de marque pourrait manquer la période de Sunrise et découvrir ensuite qu’une tierce partie a enregistré un nom de domaine au début de la période de disponibilité générale avant d’essayer de le vendre au titulaire de la marque correspondante souvent pour un prix élevé. Un autre inconvénient est que dès l’ouverture d’une Sunrise, plusieurs titulaires de marques pourraient se trouver chacun en concurrence pour un seul nom de domaine.

L’avantage d’un système de « premier arrivé, premier servi » où tout le monde pourrait enregistrer un nom de domaine à n’importe quel moment est-qu’il y a un moindre besoin pour les bureaux d’enregistrement de recourir à des ventes aux enchères parce qu’il y aura moins de titulaires de marques en concurrence pour un même nom de domaine. Un tel système permettrait également aux entrepreneurs d’enregistrer des noms de domaine à des périodes qui conviennent mieux à leurs objectifs professionnels et d’éviter d’enregistrer des noms de domaine dont ils n’ont pas forcément besoin à un moment spécifique mais simplement parce qu’une période de « Sunrise » a été ouverte.

L’inconvénient de ce système est que les titulaires de marques pourraient voir enregistrer des noms de domaine correspondant à leurs marques à tout moment. Un tel système augmenterait également la possibilité pour des tiers opportunistes d’enregistrer des noms de domaine avec pour seul but de les revendre aux titulaires de marques souvent à des prix exorbitants.

Les participants ont également discuté de la possibilité de retenir le système actuel en ouvrant les ventes à des périodes régulières, par exemple, annuellement. Ceci n’exclurait pas la possibilité de voir plusieurs demandeurs en concurrence pour un même nom de domaine mais permettrait aux entrepreneurs de mieux prévoir pour leurs enregistrements futurs.

Les négociations ne sont pas très avancées pour le moment. Il va falloir attendre avant de savoir si l’idée d’un système de « premier arrivé, premier servi » va continuer à gagner du terrain, ou disparaître.

A lire également :

← Should the management of new gTLDs be allocated on a first come, first served basis?

18/11/2016 The idea of switching the allocation of new (...)

Ciblage des noms de domaine « nouveaux nés » : l’avenir du filtrage de courriels ? →

24/11/2016 L’envoi de courriels contenant des liens (...)
.MOI
ICANN ACCREDITED REGISTRAR TMCH OFFICIAL AGENT VERISIGN ACCREDITED REGISTRAR RESTENA (.LU) ACCREDITED REGISTRAR CENTRANIC ACCREDITED REGISTRAR AFNIC ACCREDITED REGISTRAR EURID ACCREDITED REGISTRAR NOMINET ACCREDITED REGISTRAR FICORA ACCREDITED REGISTRAR RIGHTSIDE ACCREDITED REGISTRAR DONUTS ACCREDITED REGISTRAR ZA CENTRAL REGISTRY ACCREDITED REGISTRAR ZA CENTRAL REGISTRY : .AFRICA ACCREDITED REGISTRAR

Droits des détenteurs (ICANN)
Politique de suppression de domaine expirés
Conditions de service proxy
Conditions Générales de Vente
Conditions Particulières Noms de domaine
Réclamations